Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Il y a toujours un morceau de Transinistrie quelque part ! - et de Transnistrie ! Feu à volonté là-bas ! 2021-2022 à PARIS08 - Histoire / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : Eric Enderlin, poète Publié le 03/11/19 | Vues : 1212

Il y a toujours un morceau de Transinistrie quelque part ! - et de Transnistrie ! Feu à volonté là-bas ! 2021-2022 à PARIS08 / Histoire

Evènement passé.

Du 30 octobre 2021 au 20 juin 2022 à PARIS08 (75).

Communiqué

Tout au long de l'année, le poète Eric ENDERLIN (ou plutôt ENDERLIN l'enchanteur) vous propose ses rendez-vous poétiques ici et ailleurs, voire là-bas !

Enfin, le renouveau de la poésie s'affirme avec une nouvelle manifestation à vocation littéraire, culturelle et artistique d'Eric ENDERLIN.

Le poète Eric ENDERLIN présente : Il y a toujours un morceau de Transinistrie quelque part ! - et de Transnistrie !

Eric ENDERLIN, qualifié de "barde de Gascogne", "troubadour", "prince de l'enluminure versifiée" ou "mousquetaire des mots", se revendique "poétiquement incorrect".

Eric ENDERLIN est l'auteur de vingt-quatre recueils de poésie. On y retrouvera ce qui fascine, illumine, amuse, contrarie ou révolte cet arbre à poèmes atypique.

Sa poésie, à la fois recherchée et dépouillée, urbaine et champêtre, futile et profonde, est aussi une "poésie champagne", pétillante et pleine de fraîcheur.

Eric ENDERLIN apparaît comme un OVNI dans la sphère actuelle de la poésie française.

Eric ENDERLIN, obsédé textuel et serpent à sonnets, se surnomme, avec dérision, le "va-t-en-vers" ou "le plus grand poète de tout l'étang".

Pour de plus amples renseignements sur l'auteur : Eric ENDERLIN poète biographie

* Transinistrie : pays imaginaire

* Transnistrie : pseudo-Etat entre l'Ukraine et la Moldavie

- En Transinistrie -

En Transinistrie

La pain n'a plus de goût
Plus personne ne te voit
Plus personne ne t'écoute et ne t'entend
Plus personne ne s'approche pour te saluer
Plus personne ne peut sentir l'autre
Plus personne ne ressent quelque chose

C'est ça la Vie
En Transinistrie !

Il n'y a plus de bon sens
Les sens interdits sont condamnés
Toutes les rues sont à sens unique
Et dans les carrefours giratoires
Tu tournes en rond
Avant de trouver un sens obligatoire

Tu as perdu l'ivresse des sens

C'est ça la Vie
En Transinstrie !

Eric ENDERLIN

En Transinistrie - janvier 2008 -

- Présumés coupables -

Vous prenez en otage la planète entière,
Vous tuez les consciences, vous brûlez la vie,
A force de vouloir notre bien à tout prix
Vous nous avez enfermés dans un cimetière !

Partout les champignons vénéneux ont poussé
Et les charmeurs de serpents crachés leur venin,
Partout les monstres ont empoisonné le pain
Et, avec outrance, nous ont éclaboussés !

Vous semez l'ignorance puis vous récoltez
La moisson, vous sortez vos griffes, dépecez,
Dépouillez, saignez jusqu'à la déliquescence !

Par vos manigances, vous avez torturé
Et profité, sans remords, de notre innocence ;
L'impunité des sangsues n'a que trop duré !

Eric ENDERLIN

Planète en perdition - novembre 2000 -

- Un maréchal, un général -

Un maréchal
Un général
A vous de choisir
Mes braves amis

Entre le bien
Et le mal,
Entre un chien
Et un chacal

A vous de vous dire
Qui est l'ennemi,
Qui hante toutes vos nuits,
Qui fait naître une autre vie

Que l'on soit ici ou là
Si je garde ma réponse
On dira qu'il ne sait pas
Et l'on m'en fera semonce

Entre un maréchal
Et un général
J'ai choisi la file
De la vie civile !

Eric ENDERLIN

En Transinistrie - janvier 2008 -

- Système bidon -

Le système est bidon
Je le dis : le système est bidon
Le système est bidon.
Je déteste suivre autant que conduire
Obéir non, et gouverner jamais.

La différence entre la démocratie
Et une dictature
C'est qu'en démocratie
Tu votes avant d'obéir aux ordres
Dans les dictatures
On te dit de fermer ta gueule
Dans les démocraties, cause toujours.

Oeil pour oeil et le monde finira aveugle
Entre la violence
Et la lâcheté
Je choisis la violence,
Entre la violence
Et la non-violence
Je choisis la non-violence.

Le seul argument valable :
La matraque du chef
Qui a toujours raison.
Mais l'autorité
C'est comme un rasoir
A la brandir à tout propos
Elle finit par s'émousser.

Texte conçu, outre les arrangements de l'auteur du recueil intitulé "Avec panache" (1999), grâce à des citations émanant de Friedrich NIETZSCHE, Jean-Louis BARRAULT, le Mahâtmâ GANDHI et Erwan BERGOT.

- Attention, tensions ! (extraits)

Vous n'êtes que des pions
Sur l'échiquier de la répression
Ils sont pires que des lions
Ces stratèges de la manipulation
Moi je dis non non non non
Il faut que nous révoltions
Contre la vie que nous menons
Poussons à mort la contestation !

Citoyen, on t'impose la direction
Tu dois refuser cette signalisation
Elle signifie ta soumission
On en a assez de ces interdictions
Au nom de la moralisation
En cas de violation
Tu encours une punition
Digne des pires juridictions

On pense à ton imposition
Sans te demander ton opinion
Tu n'as qu'à faire la constatation
Il n' y a pas de limitation
Au nom des institutions
On reconnait ton admission
A dégueuler ta contribution
Tu n'es pas une exception !

Impossible d'éliminer toutes ces pressions
Devenues le territoire d'élection
D'une certaine banalisation
Impossible de demander l'annulation
De ces courroies de transmission
Qui ont envahi nos passions,
Alors fais bien attention
Tu arrives à saturation

.../...

.../...

.../...

Eric ENDERLIN

La fugue du funambule - 1998 -

Maréchal,
Nous voilà !

Général
Dans nos bras !

Nous, vos gars,
On y croit !

Fiers soldats,
On a foi

Ici-bas

Dans vos lois
Dans nos rois

Dans vos voix
Sous nos toits

Maréchal
On est là !

Général
Sur vos pas !

- Adolf H. est de retour, Adolf H. est parmi nous -

Sous le poids des années, les fortifications
Ont cédé face aux tirs des boulets de canons,
Les corbeaux en lice s'agrippent au donjon
Et la herse protège les nouveaux bastions ;

Partis du fossé, ils ont attendu l'assaut,
Ouvert les poternes, franchi têtes de pont,
Laissé barons, laquais derrière les merlons
Puis échafaudé leur stratégie au créneau ;

Des oubliettes, il a trouvé passerelle,
De son idéologie ressurgit citadelle
La démocratie a baissé le pont-levis

Et porté au pinacle, il fait son tour de ronde,
Des meurtrières, voit partout des ennemis ;
Déjà grondent le tonnerre et l'esprit de fronde !

Auteur : Eric ENDERLIN - Planète en perdition (2000) -

- Le sceptre noir du spectre blanc -

Entre ignorance et savoir, entre liberté
Et despotisme, entre lumière et monde obscur,
Entre une porte ouverte et l'érection d'un mur,
Entre vie et mort, entre aimer et détester,

Que de contradictions, d'ignominies, de sang,
Que d'espoirs et de valeurs pleines d'optimiste,
Que de folies des adeptes de l'extrémisme,
Que de nobles esprits aux séduisants accents

Des rives de la Volga au Cap Finisterre,
Ils étaient tous frères, ces damnés de la terre
Mais leurs tortionnaires n'avaient pas de frontière,

Faisceaux de combat ou révolutionnaires
Semèrent misère, vastes cimetières
En épousant la guerre, moi j'ai mieux à faire !

Auteur : Eric ENDERLIN - Planète en perdition (2000) -

- Feu à volonté -

Feu à volonté sur les chemins embrumés,
Les routes encombrées, les pistes ensablées ;
Feu à volonté pour dépenser sans compter
Les morts, les estropiés et boire à leur santé ;

Feu à volonté sur les villes assiégées,
Les bourgs embruinés, les villages de damnés ;
Feu à volonté pour frayer une percée
Au-delà du pont détruit, du cours asséché ;

Feu à volonté sur les soldats réguliers,
Sur les convois de réfugiés, les bombardiers ;
Feu à volonté sur les colonnes armées !

Feu à volonté sur les trains de déportés,
Sur les résistants, l'étendard qui est levé ;
Feu à volonté, tirez, feu à volonté !

Auteur : Eric ENDERLIN - Planète en perdition (2000) -

-- Toutes les "apparitions" du poète Eric ENDERLIN sont à découvrir sur les sites à vocation littéraire, culturelle et artistique --



Poésie de Porte en Porte - Eric ENDERLIN poète -


Partager :
Facebook